S'inscrire

Inscription Newsletter


ListeConférences

Radio Medecine Douce

Interview




esther kasri wick
Esther KASRI-WICK

Formatrice-Coach et Consultante Experte en Loi d’Attraction
Formée par Marcelle Della Faille
Membre de l’AFICEA (Association Francophone Internationale du Coaching d’Entreprise Abondant)
Strasbourg
Tel : 06.13.94.57.12
http://creer-la-vie-de-vos-rêves.com/




Vous êtes formatrice-coach et consultante experte en loi d’attraction. Vous avez été formée par Marcelle Della Faille.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, pouvez-vous nous retracer votre parcours professionnel en quelques mots et nous dire comment vous êtes arrivée à faire ce que vous faites.

Mon parcours professionnel est atypique. C’est un mélange. En 1980, j’ai eu un problème de colonne vertébrale qui s’est considérablement aggravé et qui m’a empêché de marcher pendant longtemps. Durant cette longue période d’immobilisation, j’ai lu le livre « La force intérieure », ainsi que le livre du Dr MURPHY «Les ressources infinies de votre esprit ». Dans l’un de ces livres, une histoire m’a touché et a résonné en moi. Un homme ne pouvait plus marcher et grâce au pouvoir de l’esprit après un travail plus ou moins long, il a guéri. En quelque sorte, c’était aussi mon histoire sauf que je n’étais pas encore arrivée à la guérison. Ma paralysie n’était pas irréversible. J’ai travaillé avec l’objectif de remarcher normalement et un an après l’incident, j’ai pu me déplacer de manière autonome. J’ai gardé cependant un handicap important du à une déformation de la colonne suite aux douleurs. J’ai appris à me visualiser dans une belle condition, dans une droiture parfaite. Au bout de deux ans, j’ai pu constater que je marchais à nouveau droit grâce à la conviction que je pouvais le faire et soutenu par ma mère.
J’étais guéri.
Ces livres parlent de la pensée positive.

Côté professionnel, après avoir travaillé comme sténo dactylo en Allemagne pendant quelques temps, j’ai connu une période de recherche d’emploi entrecoupée par des missions intérims. La difficulté venait que je n’avais aucun diplôme réclamé par les employeurs. J’ai décidé de reprendre des études en commençant par une capacité en droit en cours du soir, puis j’ai fait la totale (DEUG, Licence, Maîtrise, DESS).
Pendant tout mon cursus, j’ai pratiqué la pensée positive et cela fonctionnait plus ou moins bien. Je me suis aperçue que lorsque je formulais une demande qui vibrait en moi, que je ressentais vraiment, cela fonctionnait toujours.
Après mes études, j’ai à nouveau eu du mal à trouver du travail car cette fois j’étais surdiplômée ! Je me suis alors engagée dans un cursus de gestion / marketing / commerce international. Ce qui m’a valu à 33 ans un poste dans la spécialité que j’avais acquise : « juriste et conseil en création d’entreprise ». En 1996 à la fin de mon contrat, j’ai vu apparaître un nouveau métier « le télémarketing plus professionnel ». J’ai voulu participer à cette professionnalisation en m’intéressant à la formation dans ce domaine, en passant par la base pour en apprendre toutes les ficelles. J’ai travaillé sur des plateformes pendant 4 ans.
Forte de cette expérience, j’ai créé ma première entité d’indépendant "Formatrice en télémarketing". Déjà à cette époque je m’intéressais au bien-être mais sans concrétisation. En 2000, je lance mon activité. J’ai des clients qui commencent à venir vers moi et j’intègre par ce biais, un organisme de formation où j’interviens dans la formation de BTS par alternance – Action Commerciale et Force de Vente. Deux ans plus tard, mon client me propose d’intégrer son projet de mise en place de la Franchise Dale Carnegie, qui dans l’approche correspond à ma démarche de promouvoir l’individu dans son estime, sa communication et sa confiance. J’y évolue pendant 2 ans et arrive ce qui arrive dans la vie, la séparation avec cette structure, je reprends ma liberté. De 2004 à 2006, je me remets sur le marché et pour X raisons celui-ci ne reprend pas.
En 2006, je suis appelée à être jurée d’assise et cela m’a permis de reprendre contact avec mes compétences et mes qualités de juriste. Cela m’a redonné confiance après les quelques années galères vécues. Cette expérience a donné un coup de fouet à mon estime car mes compétences étaient reconnues.
Je reprends mon statut de salariée pour être plus présente et m’occuper de ma mère qui en 2005 fait un infarctus à l’âge de 87ans. Avec le recul, je m’aperçois que tout est parfait, tout s’imbrique parfaitement.
Janvier 2007, on me propose à nouveau un emploi dans le télémarketing. Je me suis rendue compte que j’avais des choses à comprendre par rapport à ce que j’enseignais quelques temps auparavant dans mon activité de formatrice coach.
En 2010, j’ai découvert la loi d’attraction par différents moyens : le livre « La clé pour vivre selon la Loi de l’Attraction» de Jack Canfield & D.D Watkins, puis le film « Le secret », et surtout le livre de Esther et Jerry Hicks « Demandez et vous recevrez ». J’ai eu un déclic et surtout la compréhension du pourquoi il faut penser positif.
Moi qui pensait que : penser positif est épuisant car il faut sans cesse s’ajuster, j’avais tout faux.
J’ai compris la nécessité de penser positif car ma pensée, qu’elle soit positive ou négative attire la circonstance. Et lorsque l’on comprend pourquoi, on le fait plus aisément et cela devient un réflexe.
Forte de cette compréhension et avec l’envie de partager et de transmettre cette information fabuleuse, j’ai voulu avoir une légitimité pour en parler et pour cela j’ai suivi une formation attestante de Marcelle Della Faille, tout cela en 2010, en l’espace de quelques mois, l’Univers m’a littéralement bombardé de cadeaux, livres, formations, vidéos, rencontres,…j’étais éveillée.
Aujourd’hui ? Mon cabinet ouvrira le 1er février 2013 et je suis à la recherche d’un local sur Strasbourg à partager avec d’autres thérapeutes, une maison du Bien-Être ?
En 2011, j’ai aussi écrit mon premier livre sur la loi d’attraction « Le guide pratique de votre réussite » aux éditions Baudelaire. Il devrait sortir fin mars 2013.

Vous êtes formatrice coach. Qui formez-vous ? Et quelles sont les formations que vous proposez ?

Mon public ? Particuliers et entreprises.
Ma priorité ? Toutes les personnes qui souhaitent connaître la sérénité d’une vie épanouie, la réussite de ses objectifs, le succès d’une vie meilleure et l’aboutissement de leurs rêves et surtout les persuader de la possibilité de les réussir.
Les formations dans les entreprises s’adressent aux managers de proximité et aux équipes.

Qu’est-ce qu’une experte en loi d’attraction ?

C’est une personne qui a déjà expérimentée elle-même la loi d’attraction. Elle est dans la pratique à chaque instant pour trouver des astuces encore plus abordables pour tous. Je sais que ça fonctionne et j’ai envie d’aider les autres à trouver leur chemin d’épanouissement et de croissance.

Qu’est- ce qu’exactement la loi d’attraction ?

La loi d’attraction, c’est ce que tous les auteurs appellent une des 4 lois universelles. Les 3 autres sont, la loi de l’intention délibérée, la loi du laisser aller et la loi de l’équilibre.
La loi d’attraction attire comme un aimant et agit sur le principe du "qui se ressemble s’assemble". J’attire ce qui me ressemble.

Comment fonctionne-t-elle ?
   
L’être humain génère tout au long de sa journée des idées et des pensées. L’être humain est énergie. Partant de là, ce qu’il génère en pensée est énergie et vibrations. Si on devait matérialiser cette énergie, on le ferait en représentant des ondes, des vibrations.
Ce qui veut dire que votre pensée est une vibration. Cette pensée vibration vous la lancez dans l’Univers. L’univers reçoit la pensée et nous la renvoie vibratoirement amplifiée.
Par exemple : Je ne cesse de penser à une maladie (soit parce que j’en ai peur, soit parce que je pense l’avoir) et à force d’y penser, je finis par l’attirer dans mon expérience de vie.
Vous voyez, à partir de ce constat, l’importance de veiller à la forme pensée, car penser positif ou négatif, attire ce à quoi on a pensé. Si je suis consciente de cela, je dois être aussi consciente de ce que j’envoie comme vibration. Il est important d’être en accord avec ce que l’on veut, en restant dans une demande positive pour atteindre un objectif clairement défini. C’est tout un processus. C’est une gymnastique nouvelle, la gymnastique des pensées, des comportements positifs.

Cette façon de penser permet de vivre une situation de manière toujours positive même si au départ on la considère plutôt négativement. Au final, ce que l’on vit est toujours une expérience. Les « problèmes » que l’on rencontre sont des expériences, des leçons à apprendre. Les problèmes sont des panneaux indicateurs ou encore des contrariétés ou contrastes et qui dit contrastes dit réflexion pour trouver une solution, car il y a toujours une solution.

La recherche du bien-être, c’est de toujours vibrer plus haut.

Travailler avec la loi d’attraction, c’est être conscient que l’on prend sa vie en main, on n’est plus victime. J’aime la citation suivante « l’essentiel n’est pas ce qui nous arrive, mais ce que nous en faisons »
Au départ, cela peut paraître difficile. Il faut être attentif que ce que je pense aujourd’hui, c’est ce que je vais vivre demain et ce que je vis aujourd’hui, c’est ce que j’ai pensé hier, ou il y a 1 an….
Nous sommes responsables et créateurs de nos vies. Donc aussi créateurs de nos rêves.
C’est ainsi que la loi d’attraction peut être un véritable appui pour les personnes qui sont dépendantes des autres, permettant de retrouver leur indépendance. Etre libre.

Souvent on recherche les solutions à l’extérieur, alors que nous avons tout ce qu’il nous faut à l’intérieur. C’est aussi l’éveil qui nous est offert en comprenant comment fonctionne la loi d’attraction. Se concentrer sur ce qui est à l’extérieur, nous éloigne de notre intérieur. Il est plus judicieux de refléter notre intérieur vers l’extérieur, que l’inverse, car là vous tenez votre vie et vos réussites en main. Exemple : je m’apprécie et je m’estime (intérieur), je reflète une personne appréciable et estimable (extérieur).
Il y a d’autres approches pour retrouver son soi, comme la méditation, la relaxation, la gratitude, etc…

Suffit-il alors de vouloir rencontrer l’amour et de devenir riche pour le devenir ?

Vulgarisé au maximum OUI, sans aucun doute. Je mettrai un bémol, une précision car ce sont des étapes à respecter. Vous savez, la loi d’attraction est simple, si on garde à l’esprit les étapes. Pour faire simple, il y a des étapes à respecter : Savoir exactement ce que l’on veut. Savoir exactement pourquoi on le veut. Formuler correctement et positivement ses affirmations. Faire fonctionner la visualisation créatrice, l’imagination, les émotions, le ressenti. Adopter l’attitude comme si nous avions déjà ce que nous désirons. Accepter ensuite avec générosité ce qui s’est manifesté dans notre expérience. Après, chaque élément doit bien entendu faire l’objet d’un apprentissage pour vraiment obtenir la vie rêvée.

La loi d’attraction travaille donc sur le pouvoir de la pensée. C’est ce qu’on appelle la pensée créatrice ?

Ce serait réducteur de dire que la loi d’attraction travaille uniquement sur le pouvoir de la pensée, comme je l’ai dit plus haut, c’est un processus simple avec un protocole précis. Donc, la pensée est en fait, le premier vecteur vers l’Univers. S'y rajoute le modelage parfait de cette pensée pour qu’elle donne réellement la conséquence de ce que nous souhaitons et ce pourquoi nous l’avons exprimé.

En tant que coach quels sont les outils que vous utilisez ?

Dans la loi d’attraction il y a plusieurs outils. Cela peut être la gratitude, des points d’ancrage, apprendre à se poser les bonnes questions, savoir poser des objectifs, la réflexion, l’éveil de la conscience, la méditation, se remettre à rêver. Plus techniquement, les VISION BOARD, les affirmations ressenties, etc…

Qui est Marcelle Della Faille ? J’en ai beaucoup entendu parler depuis « Les sommets de la réussite », série de conférences en ligne.

Je suis membre de l’association AFICEA créée par Marcelle Della Faille et j’ai suivi la formation de Consultant Expert de la Loi de l’Attraction. Cette formation a duré 6 mois. Marcelle Della Faille est une des premières francophones à avoir amené la loi d’attraction en France. Elle est auteure, coach et traductrice de livres de développement personnel. Elle forme aussi au marketing permettant de développer une activité de coaching.
Quand à moi, j’ai surtout envie de faire connaître cette loi d’attraction pour « créer la vie de vos rêves ». C’est d’ailleurs le nom de mon site internet. Cette formation a consolidé mon expertise préexistante pour accompagner ceux qui veulent entreprendre une démarche de mieux-être.
 
Ces derniers mois, le livre « Le secret » était très présent chez les libraires. Votre avis sur ce film ?

Le film « Le secret » était une de mes premières rencontres avec la loi d’attraction. Il a entretenu ma curiosité. Je trouve qu’il est un peu simpliste car cela donne l’image que la loi d’attraction est facile alors que c’est tout un apprentissage. Il a le mérite d’avoir le poids des mots et le choc des images positives. On comprend de suite ce qu’est la loi d’attraction.
Le livre reprend les grands principes.

Quelle différence avec les enseignements de Louise L. Hay par exemple ?

Il n’y a pas de différence, c’est simplement une autre approche. Tous les enseignants qui sont dans cette approche prônent la loi d’attraction. On attire ce à quoi on pense et on attire ce sur quoi on focalise. Louise L. Hay utilise les mêmes principes de focalisation et d’affirmation selon le même principe qu’il faut penser positif parce que….
Plusieurs coachs vont dire la même chose et on en revient toujours à la même idée. Ce sont ensuite les mots utilisés par les uns ou les autres qui vont plus nous toucher.

Sur votre site, les termes « vivre en conscience » reviennent souvent.
Cela veut-il dire que nous avons tendance à vivre machinalement ? Nous ne faisons pas attention à ce que nous ressentons, avons envie, etc.. ? Vivrions-nous un peu comme des pantins ?

Oui. C’est comme lors de l’installation d’un programme informatique. Il nous est proposé de faire une installation "par défaut" ou "personnalisée". L’installation par défaut est fortement conseillée. En ce qui concerne nos vies, il est fortement conseillé de choisir la personnalisation.
Nous vivons « par défaut » pour rester dans une certaine sécurité. On a l’habitude de rester dans ce que l’on connaît, on reste dans notre « zone de confort » ; dès lors, on vit par défaut, et là, on vit souvent la vie ou la volonté de quelqu’un d’autre.


Pratiquer la loi d’attraction, est-ce reprendre sa vie en main et décider de ce qu’on a envie de vivre. Or on sait qu’on ne maitrise pas tout. Que fait-on quand surviennent des blocages ou quand ca ne va pas comme on souhaiterait que ça aille ?

Il faut d’abord savoir d’où viennent ces blocages. Et quand on se pose la question, on s’aperçoit que ces blocages viennent de croyances souvent limitantes qu’on nous a inculquées et qui viennent à nouveau de l’extérieur. La question à se poser c’est de savoir si ces croyances sont nôtres ou celles des autres. Si ces « fausses croyances » qui nous limitent viennent de nous, il faut gérer la peur qui provoque cette croyance. C’est un travail que l’on peut mener accompagné.

Etre créateur de sa vie, ca veut dire quoi exactement ? Vous employez les termes « Je crée, je co-crée ma réalité. »
Cela donne le sentiment de maitrise. Est-ce à la portée de tout le monde ? Chacun de nous peut-il créer sa vie ? Comment ?

Oui, c’est à la portée de tous. Il faut vraiment intégrer que « je suis ce que je pense et qu’en changeant mes pensées, je peux devenir celui que j’ai envie d’être, je peux faire et avoir ce que je veux. »
Dans cette conscience, on est scénariste, réalisateur, producteur et acteur principal donc star avec un Oscar. La loi d’attraction ne tient pas compte du mérite et de la notion de récompense. Elle fonctionne vraiment pour tout le monde. Les conférences qui sont programmés sur ce sujet permettent de bien en comprendre le mécanisme.


Vous dites que travailler la loi d’attraction permet de « trouver SA raison d’être, le sens de SA vie. »
Ce n’est peut-être pas facile ou c’est un objectif à long terme. Mais « trouver une belle satisfaction chaque jour. » est quelque chose de plus abordable. Qu’en pensez-vous ?

Trouver une belle satisfaction chaque jour c’est déjà se diriger vers sa raison d’Être. La loi d’attraction nous fait prendre conscience. Et quand j’ai pris conscience de ce que je vis aujourd’hui, je sais si cela me convient ou pas.
Si cela ne me convient pas, je sais que je peux changer les choses donc je me pose les bonnes questions : qu’est ce que j’aime faire ? Comment aimerai-je passer la plupart de mon temps ? etc… et avec ces questions, je me rapproche de ma raison d’être, de mes vraies valeurs.
En fait, cela revient à enlever les différentes couches de l’oignon pour aller atteindre le centre.
Une des bases de la loi d’attraction, c’est de prendre ses responsabilités et ne plus rejeter sur les autres. Et si je suis responsable de tout ce que je vis aujourd’hui, j’ai plutôt intérêt à penser à mon bien-être.

Avec une belle satisfaction par jour, on vibre déjà haut et on devient positif, alors on attire encore plus de positif.
C’est un entrainement au bonheur, afin que cela devienne également un besoin quotidien.


Comment fait-on pour être attentif aux signes ?

En étant ouvert à tout ce qui nous est offert : rencontres, livres, phrases, vidéos placés sur notre chemin et toujours en arrière plan se poser la question : est-ce qu’ à l’idée de …(désir que l’on a), je me sens bien ?
C’est vraiment un GPS interne. Si je me sens bien dans cette voie, je peux continuer mais si je me sens mal en me projetant dans cette situation, c’est que ce n’est pas pour moi et je dois agir, choisir. Aucune situation n’est figée. Tout est parfait. Tout est relié.


Quelles sont les personnes qui viennent vous voir et pour régler quelles difficultés ?

Des personnes qui suite à une rupture par exemple sont dans un schéma de dépendance et qui veulent se sortir de ces schémas.
Des personnes qui veulent acquérir plus de confiance, plus d’estime, acquérir des réflexes pour oser, avancer.
Des personnes qui se trouvent à un tournant de leur vie ou qui ne se sentent plus bien dans leur travail, des personnes qui veulent évoluer,…. Toute personne peut être concernée.

Pouvez-vous nous expliquer le déroulement d’une séance ? Plusieurs séances sont-elles nécessaires ou peut-on rapidement observer des progrès ?

Une séance démarre toujours par un dialogue convivial, une prise de confiance, des questions. Le nombre de séance peut varier, 2 à 3 séances pour consolider l’envie qu’une personne a d’avancer ou plus si l’on veut faire un travail de fond et « reprogrammer » la façon de penser d’une personne. Je considère le cerveau comme un disque dur qui quelques fois doit pouvoir s’accorder de nouveaux logiciels, des nouvelles versions.
Lorsqu’une personne vient me voir avec une demande spécifique, et ensemble, nous envisageons de comprendre pourquoi elle se retrouve dans cette situation à l’aide d’outils comme le questionnement,  on creuse ses croyances, on se projette avec le tableau de visualisation, etc…


Que faites-vous pour votre bien-être ?

Je vis le moment présent et j’utilise mon carnet de gratitude que je remplis matin et soir. Gratifier chaque jour me rend consciente de toutes les richesses que j’ai  et cela me permet de vivre dans le bien-être, et de vibrer haut le plus souvent possible.
En étant conscient de ce que l’on a, on écarte le sentiment de manque, de besoin et d’obsession et on vit mieux.

Avez-vous une histoire qui vous a particulièrement touchée à nous raconter ?

Une personne est venue me voir en septembre et quelques mois après elle a eu un déclic libérateur grâce à notre travail commun. C’était une personne dépendante affectivement et maintenant elle est libre.
Pour moi c’est une réussite et toutes les réussites doivent être célébrées.

Quelles sont vos autres passions en dehors de votre métier ?

L’écriture, la peinture, la cuisine, les apprentissages et la curiosité. Actuellement, je suis une formation de sophrologue car je pense que cela se combine bien avec les outils que je propose et que je pratique et avec tout ce qui touche au bien-être.

Quelle est pour vous la définition du bonheur ?

Se lever chaque jour en se réjouissant de ce qui vient, c'est-à-dire ne plus se poser de questions, avoir confiance et avancer sereinement.

Quels conseils avez-vous envie de donner à nos lecteurs ?

De savoir être soi-même et d’oser être soi-même.


Qu’avez-vous envie d’attirer ?

Le bonheur, le bonheur et encore le bonheur et comme le bonheur c’est se réjouir et avoir confiance, on a tout dit.



Interview Isabelle Marquis (Janvier 2013)